Le petit journal (Singapour) : Avril 2012

Nous continuons notre série de portraits avec Romain Arcizet, candidat du Parti Indépendant et Constructif, parti qu’il a fondé à l’occasion des élections législatives de 2012 pour la 11ème circonscription des Français établis hors de France

Photo – Romain Arcizet

Romain Arcizet est candidat du Parti Indépendant et Constructif qu’il a fondé à l’occasion des élections législatives de 2012 pour la 11ème circonscription des Français établis hors de France. Cet ingénieur trentenaire installé au Laos depuis un peu plus d’un an est originaire de la Haute-Savoie. Des études d’ingénieur à l’INSA de Lyon, une spécialisation en génie électrique, un DEA en management socio-économique et une première expérience au Mexique lui ont donné goût des voyages et de l’international. Ses expériences professionnelles en font un homme de terrain travaillant avec les populations locales en toute immersion et humilité. De la Russie en passant par l’Ukraine, l’Iran, le Qatar et la jungle de Bornéo en Malaisie, Romain a eu des expériences diverses et variées qui lui ont permis une ouverture d’esprit et une adaptation à toute épreuve. Depuis son installation au Laos, il participe à développer le marché de l’énergie dans la zone ASEAN – Thaïlande, Laos et Malaisie – et travaille avec Campus France afin de mieux informer, développer les échanges académiques entre le Laos et la France.

Il sera suppléé dans ses fonctions par Nicolas Constant qui est en charge du comité de soutien. Installé en Asie depuis 10 ans, Nicolas a vécu en Chine, à Singapour et vit actuellement à Hong Kong où il exerce la profession de contrôleur de gestion. Ouvert aux questions portant sur les Français de l’étranger, il vit de l’intérieur son expérience à l’international.

Romain Arcizet – Mon investissement naît d’une certaine frustration et d’un long cheminement
J’ai toujours été tenté de m’investir en politique mais mes nombreuses missions à l’étranger m’avaient jusqu’ici empêché de le faire même si je n’ai jamais été très loin de la France. Voir un système politique sclérosé par le copinage, le parachutage et avoir envie de faire avancer les choses à mon échelle avec efficacité sont mes principales motivations. Je pourrais dire ainsi « j’ai essayé et je l’ai fait ! » Je ne suis personne, je suis donc tout le monde. J’ai une haute idée de la représentation d’une nation, et si je suis élu j’aurai à cœur d’apporter de la fraîcheur, de la spontanéité et de l’honnêteté dans le débat public, là où d’autres ne considèrent la politique que comme un métier où le plus important est de flatter un électorat, et le détourner des vrais problématiques en désignant des boucs émissaires et assurer leur réélection.
C’est pourquoi, j’ai crée ma propre structure politique indépendante, le Parti Indépendant et Constructif – PIC- qui est à mon image. Indépendant pour conserver ma liberté de parole, mon sens du jugement. Constructif pour mettre au service de nos concitoyens mon expérience professionnelle dans l’action : régler les problèmes un par un et ne pas les lâcher tant qu’une solution n’a pas été trouvée. Les missions du député outre le vote des lois au niveau national, sera de proposer des lois qui amélioreront la vie des Français de l’étranger. Ce sont des missions concrètes dans une logique d’analyse et de pragmatisme.

Pourquoi moi plutôt qu’un autre ?
C’est une question que je me suis posée en me présentant, outre mes compétences, ma volonté, et mon expérience actuelle, comment garder intact le contact avec la réalité. Le pouvoir corrompt, comment ne pas devenir soit même pourri une fois de l’autre coté de la barrière ? C’est pour cette raison que j’ai réfléchi à la manière de redistribuer une fois élu le pouvoir qui m’a été donné. Si je suis élu, je mettrai en place dans notre circonscription une démocratie participative par un système de vote inspiré du modèle suisse. Sur les lois en cours ou propositions de loi, les électeurs pourront donner leur avis lors d’un référendum d’initiative populaire si un certain nombre d’entre eux en ont émis le souhait par le biais d’une pétition. Ce sont donc les électeurs qui choisiront sur quels sujets ils désirent s’exprimer.
Leur  représentant à l’Assemblée Nationale ne pourra pas aller à l’encontre de la décision de ses électeurs : soit il votera de la même façon qu’eux, soit il s’abstiendra s’il n’est pas d’accord. Grâce aux technologies de communication et d’information, ce processus donnera des responsabilités aux électeurs qui prendront ainsi leur destin en main et un poids à leur député qui ne sera pas qu’un représentant. Deux autres candidats, Will Nyamat, et Alexandre Foulon, dans d’autres circonscriptions des Français de l’étranger aux élections législatives valident également ce système de vote populaire, nous ne sommes pas les seuls ! Le droit de grève n’existe pas à l’étranger, à nous de créer un processus adulte et réfléchi pour contrôler le pouvoir qu’on prête à nos députés pendant 5 ans.
C’est ce que je propose aux électeurs, voter pour nous ça sera voter pour quelqu’un qui leur laisse la possibilité de décider, même après les élections.

Je résiderai à Paris tout en profitant de chaque instant pour me rendre sur place lorsque ma fonction l’exigera
J’abandonnerai mon métier actuel et je passerai l’essentiel de mon temps à Paris car c’est à l’Assemblée Nationale que les décisions se prennent. J’ouvrirai une permanence les lundis pour que les Français de l’étranger de passage à Paris puissent venir me rencontrer. Par ailleurs les sessions de l’Assemblée commencent début octobre et se terminent le 20 juin, laissant trois mois pour voyager au sein de la circonscription. Sans oublier, les vacances de Noël et de Pâques. Je compte par exemple me rendre dès cet été dans les pays d’Ex-URSS dont on parle très peu et qui ont selon moi un énorme potentiel. La gestion de l’imprévu est essentielle selon moi, on ne peut pas prévoir un deuxième Fukushima ou une guerre contre l’Iran mais je réserverai du temps pour pouvoir me rendre sur place. Un voyage tous les deux ou trois mois me semble une fréquence raisonnable pour me rendre dans un pays qui aura un besoin particulier, un événement majeur nécessitant ma présence. D’autre part, je m’appuierai sur les relais locaux comme les représentants de l’Assemblée des Français de l’Etranger qui ne sont pas assez utilisés à mon goût et au goût des institutions françaises à l’étranger,  beaucoup d’électeurs ne les connaissent pas, il ne faut pas qu’ils deviennent obsolètes mais qu’ils soient les vrais relais des français de l’étranger sur place.
L’utilisation de mes indemnités de députés sera axée sur les projets de la démocratie participative et la santé. En accord avec la CFE et le ministère de la Santé, je souhaite recenser les différents hôpitaux par pays et monter des partenariats suite à une étude de chacun d’entre eux. Ceci dans le but que la Sécurité Sociale (ou CFE) puisse rembourser de manière automatique les soins des Français de l’étranger et réduire les coûts en ayant une force de négociation avec les hôpitaux. Pour le moment, seulement une petite vingtaine de pays disposent d’hôpitaux conventionnés. C’est un travail de fourmi, mais qui permettra un accès plus facile, des coûts réduits pour les patients, et qui peut commencer dès le mois de Juillet prochain. Pays par pays, hôpital par hôpital, nous élaborerons une carte de la santé dans la 11e circonscription, que nous rendrons pérenne grâce à une mise à jour constante par les principaux utilisateurs : vous.

Faites-vous plaisir les 3 et 17 juin prochains, le vote utile n’existe pas pour les législatives et croyez en un renouveau, une politique proche de vous et plus humaine
Ma jeunesse, ma mobilité et mon expérience en matière de gestion de projets dans de nombreux pays sont de réels atouts pour représenter au mieux les Français de l’Etranger.

Propos recueillis par Carole Chomat (www.lepetitjournal.com-Singapour)  mercredi 25 avril 2012

Le blog du Parti Indépendant et Constructif: https://lepic2012.wordpress.com/

Le mini-site dédié à la 11ème circonscription sur LePetitJournal.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s