Un poing sur la suite

Les bureaux de votes sont fermés, une aventure est pour moi terminée.

Elle nous aura appris énormément et donné beaucoup de cartes pour la suite. Nous avions fait le choix de l’indépendance totale, avec tous ses avantages et ses inconvénients. La liberté certes, mais aussi la visibilité moindre, le combat quotidien pour exister. Mais je ne regrette pas ces choix là, malgré une  certaine amertume, par rapport au travail fourni, de se faire doubler par des candidats dont l’investissement dans cette campagne à été moindre, mais le rayonnement de leur parti suffisant pour faire voter en leur faveur les français. Cette donnée était calculée, nous savions que la présidentielle nous ferait de l’ombre. Au delà de la campagne traditionnelle, le tempo a été très important. L’administratif et  la communication ont été aussi un apprentissage, nous  saurons utiliser ces outils de meilleure manière.Nous étions 20 candidats à nous présenter, nos résultats ont donc été dilués, mais à force d’échanges entre nous, nous avons pu nous rendre compte, que nous étions un certain nombre à avoir des points communs. J’espère que nous trouverons, avec ces hommes et ces femmes qui se sont présentés devant les français de l’étranger, et ont choisit d’être libre de s’exprimer, une tribune et un terrain où nous pourrons être alliés… Pour l’heure , je retourne à une activité normale, un projet s’achève, un autre débute. Rendre la voix au peuple est un doux rêve, qui mérite qu’on s’y attarde, et mérite qu’on prenne la parole pour demander qu’on nous rende le pouvoir. Grace à cette campagne,nous avons pu poser sur le papier les bases de notre engagement, et l’organisation de nos propositions. Partout en Europe , des partis demandant la mise en place d’une démocratie directe, qui manque tant à notre système institutionel. C’est pour cette forme ultime de système politique que nous militerons, en créant dans le futur les outils pour nous faire connaitre, en continuant avec vous, avec d’autres.

Merci à toutes les personnes qui m’ont reçu, encouragé, découragés, avec qui j’ai pu échanger

En ce jour de défaite annoncée, et comme le veut la tradition, je demande en mariage ma petite amie.

Romain ARCIZET

Parti Indépendant Constructif

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s