Ma presentation envoyée aux français de la circonscription

Vous l’avez peut être manqué, noyé dans les messages des autres candidats, voici le mail que j’ai envoyé aux français de l’étranger.

Bonjour à vous

L’obtention de vos courriers électroniques a été un tel chemin de croix que je ne résiste pas à la tentation de vous exprimer que j’existe. Etant moi même submergé par les mails de propagande des candidats à la présidentielle, puis aux législatives, j’ai longuement hésité quant à la stratégie à adopter une fois vos mails en ma possession. Je ne vous enverrai que ce mail jusqu’aux élections, prenez donc le temps de le lire, il est un peu long, il arrive un peu tard, mais vous n’en verrez pas beaucoup des comme ça. Pas besoin de vous désinscrire non plus du coup…Je m’appelle Romain ARCIZET, candidat indépendant aux prochaines élections législatives des français de l’étranger dans votre circonscription.

Pour les plus pressés d’entre vous, gardez mon blog pour plus tard : https://lepic2012.wordpress.com/

Désolé pour nos amis résidents en Chine où ce site est bloqué…

Qui je suis ?

J’ai 31 ans et travaille comme ingénieur, metteur en service dans les centrales électriques de groupes français et internationaux pour lesquels j’effectue des tests. J’ai suivi des études d’ingénieur à l’INSA de Lyon et un Master en management socio-économique. Je suis parti à plusieurs reprises sur divers chantiers à travers le monde, pour des missions de plusieurs mois. J’ai donc une expérience de terrain et j’ai eu l’occasion d’être en contact avec les populations locales et françaises. Je parle quatre langues et j’ai travaillé aussi bien en Ukraine, en Russie, en Iran , Thaïlande ou Malaisie. J’ai été amené à travailler dans de rudes conditions, les centrales se situant parfois dans la montagne ou au fin fond de la jungle. J’ai pu aussi vivre une expérience d’expatrié  » de luxe  » à Doha ou à Moscou.
J’ai une grande capacité d’adaptation et de mouvement, je suis habitué à partir, parfois au dernier moment. Ma jeunesse est un atout car j’ai soif d’apprentissage, et que je suis loin de la corruption. De par ma profession, j’ai appris à ne pas tricher avec un problème et ne pas le faire disparaître. Dans une centrale on ne triche pas avec les machines. Je respecte nos anciens dans mon travail et m’abreuverai de leur expérience pour participer au travail législatif de notre pays.
Je vis au Laos, mon pays d’adoption, et celui de naissance de ma compagne.
Vidéo de présentation réalisé par Daniel Dubois d’Asia Television : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HlCJSp_W2oE#!

Pourquoi me présenter ?

Je me présente car je suis déçu par le système politique actuel, gangrené par la corruption et le copinage. Mon métier ne m’a pas permis de m’investir en politique, et j’ai décidé de me présenter cette année car ces nouvelles élections pour les Français de l’étranger représentent quelque chose de frais et neuf qui me parle. Je pense être à même de représenter les gens qui ont vécu les mêmes situations d’expatriation. Je m’investis donc par passion, et avec l’envie de donner de ma personne.
On a dit que ces élections étaient là pour que la droite puisse avoir un réservoir de voix. C’est un fait, l’expatrié vote plutôt à droite. Mais au-delà de ça, ces élections législatives des français établis hors de France sont des objets votants non identifiés, car nous allons devoir voter depuis des pays où souvent la démocratie est un doux rêve. Que ce soit en Corée du Nord, en Russie, au Laos ou dans beaucoup d’autres pays de la circonscription, organiser des élections démocratiques, hors de nos bases, et au mépris des gouvernements en place est quelque chose de fort, et nous nous devons de montrer l’exemple, d’élire quelqu’un qui nous représentera, et qui par conséquent n’a pas sa langue dans sa poche. Car un français, surtout à l’étranger, porte en lui les valeurs de la France. Le français est râleur, et il génère une exigence de penser et de liberté. Ces élections sont l’occasion de montrer au monde qui nous regarde avec de grands yeux faire notre petite cuisine électorale à l’extérieur de nos bases, que notre système est exemplaire, et que les députés que ces français ont élus sont dignes, ouverts, et tolérants.

Je porterai votre parole haut et fort, et sous toutes les formes. La presse étrangère s’intéresse aussi à nous : voir cet article pour le Wall Street Journal si vous parlez Anglais https://lepic2012.wordpress.com/nos-interviews/interview-pour-le-wall-street-journal-en-anglais-30042012/

Mon engagement est une décision personnelle et désintéressée. L’idée est que je souhaite démontrer que l’ascenseur social fonctionne. Représenter les Français de l’étranger, ce n’est pas passer par le moule ou l’entonnoir politique traditionnel. La politique a besoin d’ingénieurs, de personnes qui aient une forte capacité d’analyse. Je veux apporter cette capacité à construire plutôt que celle de parler. Car il y a beaucoup d’avocats en politique qui savent argumenter dans les deux sens, suivant où va le vent.

Quel alignement ? L’avantage de la liberté pour vous représenter

Je ne me place ni à gauche, ni à droite , ni au milieu, tout simplement parce que je considère que c’est une perte d’énergie. Les deux candidats du bipartisme se balancent le bilan de leurs chefs respectifs, s’attribuent la gloire des victoires des uns, taillent le bilan des autres. Et cette petit guéguerre se continuera à l’assemblée entre les différents élus une fois les élection passées. Pendant 5 ans, ces personnes vont gérer leurs intérêts personnels, les intérêts de leurs partis respectifs, et quand ils auront un peu de temps, feront le travail pour lequel ils ont été élus. Je veux, durant mon travail de député pouvoir appuyer une proposition faite par un élu de droite, et appuyer une proposition faite par un élu de gauche. Etre libre de toute pression dans mon travail autre que celle de ne pas vous décevoir.
Si je suis élu, je n’aurai aucun mal à abandonner mon métier actuel pour me consacrer uniquement à ma tâche, chose qui ne sera pas le cas de tous les candidats, qui s’ils ne sont pas cumulards dans le monde politique, le seront vis-à-vis de leur vie professionnelle. Vous représenter sera pour moi un grand honneur, et j’aurai à cœur, mesurant l’improbabilité qu’une telle situation se présente, de faire mon travail avec droiture, opiniâtreté, et acharnement.

A l’heure où j’écris ces lignes la campagne présidentielle est terminée, nous pouvons enfin entrer en jeu, nous les candidats indépendants. On va avoir droit à une succession de combats entre le PS et l’UMP, où finalement le gagnant n’aura qu’un objectif, rendre la vie la plus difficile possible au vaincu, installer ses pions à tous les échelons de responsabilité. Malheur au vaincu, et une fois élu, vous pourrez attendre 5 ans de plus pour vous exprimer, je ne dépend que de vous, je n’appartiens à aucune grosse formation politique ( j’ai été contraint de créer mon parti le PIC pour pouvoir avoir accès aux listes électorales), et je n’appartiens à aucune loge maçonnique. J’aime mon pays, et les valeurs qu’il transporte. En tant que candidat libre, je ne serai pas prisonnier des décisions du gouvernement, ou de mon parti politique, et je m’engage à vous laisser la possibilité de contrer mon vote à l’assemblée par l’utilisation du référendum d’initiative populaire sur ma personne (voir juste après) .

Mes deux chantiers :

Je me concentrerai sur deux objectifs réalisables, même si je serai attentif à toutes les questions concernant les français de l’étranger (éducation, fiscalité…) mais voici mon fil rouge : 2 mesures réalisables, sans attendre que soit votée une hypothétique loi qui ne viendra peut-être pas.

Vidéo décrivant notre programme réalisé par Daniel Dubois d’Asia Television : http://www.youtube.com/watch?v=oDNO491VO6A&feature=relmfu

1. Un marché passé avec vous : l’initiative populaire. Vous donner la parole, mais surtout du pouvoir

La question que je me suis posée en me présentant, outre mes compétences, ma volonté, et mon expérience actuelle, est « comment garder intact le contact avec la réalité ? ». Le pouvoir corrompt, comment ne pas devenir soit même pourri une fois de l’autre coté de la barrière ? C’est pour cette raison que j’ai réfléchi à la manière de redistribuer une fois élu le pouvoir qui m’a été donné. Si je suis élu, je mettrai en place un verrou sur ma personne par un système de vote inspiré du modèle suisse : sur les lois en cours ou propositions de loi, les électeurs pourront donner leur avis lors d’un référendum d’initiative populaire si un certain nombre d’entre eux en ont émis le souhait par le biais d’une pétition. Ce sont donc les électeurs qui choisiront sur quels sujets ils désirent s’exprimer.

Leur représentant à l’Assemblée Nationale ne pourra pas aller à l’encontre de la décision de ses électeurs : soit il votera de la même façon qu’eux, soit il s’abstiendra s’il n’est pas d’accord. Le droit de grève n’existe pas à l’étranger, à nous de créer un processus adulte et réfléchi pour contrôler le pouvoir qu’on prête à nos députés pendant 5 ans.
C’est ce que je propose aux électeurs, voter pour nous ça sera voter pour quelqu’un qui leur laisse la possibilité de décider, même après les élections.

De cette proposition, découleront les autre propositions, et elle représente la forme de notre action. Elle sera mise en place dès notre élection, et participera à la maturité de l’évolution de nos institutions à l’étranger. C’est notre priorité numéro un, car elle est garante de la légitimité de notre action. Son financement se fera avec l’indemnité du député, jusqu’à ce que sa mise en place soit effective et rodée. Le premier vote pour une proposition sera votre vote aux législatives. Voter pour moi, et m’élire, cela voudra simplement dire que vous validez le fait de vous donner du pouvoir, bien au-delà de ces élections.

2. Développer le système de médecins et d’hôpitaux agréés à l’étranger

Que ça soit pour les retraités de Pataya, qui ont besoin de certificat de vie, pour les expatriés travaillant à l’étranger, qui devraient se faire opérer, ou les touristes qui auraient un problème de santé pendant leur voyage, il n’existe que peu de réseaux homologués par l’état français à l’étranger. Quand on se fait soigner loin de chez soi, on éprouve ensuite beaucoup de peine pour se faire rembourser. Certaines ambassades ont des médecins, mais les réductions budgétaire ont souvent fait disparaître ces postes. Les listes mises à dispositions sont souvent obsolètes.
Pour chaque pays, nous mettrons en place une liste de médecins et hôpitaux agréés par le ministère de la santé dont la qualité des soins sera conforme à nos standards français. Cela permettra d’avoir un contrôle sur les dépenses de santé, avoir des relais pour définir les soins inopinés ou non, en fonction aussi du temps de séjour des personnes. En cas d’urgence, on ira toujours à l’hôpital le plus près bien sur, mais dans ce genre de situation la vie prime sur le reste. Chaque médecin ou hôpital s’engagera à pratiquer une tarification plafonnée en fonction du pays, en échange de la clientèle que ce réseau lui apportera, et chaque client, avant d’être remboursé devra répondre à une enquête de satisfaction sur la qualité du service reçu. Nous aurons donc une mise à jour constante de la qualité des soins de ce réseau.

Une fois député quelle organisation temporelle et géographique ?

Certains candidats vous diront qu’ils vont passer leur vie dans votre circonscription à prendre soin de vous. C’est juste impossible. Le meilleur moyen de vous rencontrer au quotidien sera sans doute au moment où vous rentrerez en France pour visiter la famille. Ce n’est que par souci d’économie et de m’impliquer dans ma tache de député que je ne passerai pas le plus clair de mon temps à vous rencontrer sur le terrain. Ce n’est pourtant pas l’envie qui manque. Le candidat ministre parachuté a déjà montré qu’on pouvait faire exploser des budgets à coup de voyages de quelques jours. La tache du député que vous allez élire se trouve à Paris, mais celui-ci possède en théorie ( sauf séance extraordinaire comme cela sera le cas sans doute cette année) trois mois de vacances en été, qui peuvent être utilisées pour vous rendre visite de manière plus durable, et organiser une tournée dans différents pays de la circonscription , sans avoir à revenir en France pour siéger. A Noël et à Pâques deux semaines, plus une ou deux visites exceptionnelles si l’actualité le demande, mon quotidien a été de voyager, je ne demande qu’à reprendre du service, mais en cas de besoin.
Un député travaille théoriquement 3 jours par semaine, j’utiliserai pour ma part les deux autres jours pour des permanences à Paris (le lundi ) et avancer sur mes deux chantiers ( le vendredi). Je serai un député à plein temps , je n’ai pas de Mairie, ou de Conseil Régional à m’occuper, je ne passerai pas la plus grande partie de mon temps dans ma circonscription à gérer mes autres activités.

De la propagande

Je vous enverrai donc ce mail, et n’appliquerai pas le matraquage qui me dérange tant, et suppose que votre réaction est la même que la mienne quand il vous faut envoyer toute cette publicité électronique à la poubelle… Ca ne pollue pas l’environnement, mais ça pollue notre libre arbitre. Mon statut de candidat libre, qui finance sa campagne avec ses propres deniers, m’a obligé à faire l’impasse sur l’envoi des professions de foi sur papier. Tout le reste se trouve sur mon blog (https://lepic2012.wordpress.com/ ), que vous pourrez consulter à l’envie, et quand bon vous semble. Il contient des vidéos, des articles, et des interviews pour différents journaux, qui vous aideront à y voir plus clair. N’hésitez pas à me faire parvenir des réactions constructives, notamment grâce à Facebook : Parti Indépendant Constructif, et à me demander conseil si vous avez besoin d’effectuer un vote par procuration, nous avons des représentants dans beaucoup de pays de notre circonscription.

A bientôt
Romain ARCIZET
Pour le Parti Indépendant Constructif
Lepic2012@gmail.com

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s